Comment obtenir la double nationalité ?

passeport union européenne

Tout le monde a (normalement) au moins une nationalité. En généralement, on a la nationalité de nos parents, si le pays de vos parents accorde aux enfants la citoyenneté par voie de filiation, quel que soit le lieu de naissance. Il est possible également d’obtenir une nationalité par naturalisation, à condition de faire une demande et de respecter certains critères concernant la résidence sur le territoire, le mariage à un national ou un investissement financier. Certains nombres de points doivent être examiner avant de demander une double nationalité. En effet, la double nationalité ou binationalité est le fait d’être reconnu comme citoyen par deux pays différents.

Les démarches pour obtenir une double nationalité

La double nationalité est autorisée par le droit français. En effet, un étranger devenu Français n’est pas obligé de renoncer à sa nationalité d’origine. La double nationalité peut s’obtenir par la naissance, par filiation, par investissement, par le mariage, etc.

Obtenir une double nationalité par la naissance 

Dans certains pays, il est possible d’acquérir la nationalité en vertu du droit du sol. En d’autres termes, lorsque vous êtes né dans le pays, vous avez automatiquement le droit d’avoir la nationalité. C’est le cas si vous êtes nés aux États-Unis, au Canada, …

Il est important de bien examiner les lois des deux États concernant la double nationalité. En effet, certains pays refusent la double nationalité. Ainsi, si on vous accorde la nationalité, vous devez alors abandonner votre nationalité actuelle. Le Pakistan, par exemple, pratique le droit du sol, mais n’autorise pas la double nationalité qu’avec un nombre limité d’autres États. En revanche, les États-Unis et le Canada exercent un droit du sol absolu et acceptent la double nationalité.

Obtenir une double nationalité par filiation

En général, les pays octroient la nationalité sur la base de la filiation. Il s’agit du droit de sang ou « jus sanguinis ». Par conséquent, vous avez la nationalité soit de l’un de vos parents ou des deux à votre naissance. Ainsi, vous avez la nationalité de vos parents indépendamment du lieu de votre naissance.

Alors, si le pays ne pratique pas le droit du sol ; la nationalité est acquise en application de ce droit. Il est toujours judicieux de vérifier si l’obtention d’une seconde nationalité en vertu du droit du sang vous oblige à renoncer à votre nationalité d’origine.

Le Singapour, par exemple, applique le droit du sang, mais n’autorise pas ses citoyens à avoir une double nationalité. En revanche, les États-Unis et le Royaume-Uni appliquent le droit du sang et permettent la double nationalité.

Obtenir une double nationalité par investissement

Nombreux sont les pays qui accordent des visas ou des permis de résidence aux personnes souhaitant investir dans l’économie du pays. Après quelques années, vous pouvez obtenir la nationalité du pays en question grâce à un visa de ce type.

Aux États-Unis, par exemple, vous pouvez obtenir un titre de résidence permanente conditionnelle en investissant un million de dollars ou la moitié dans une zone rurale défavorisée. Cependant, le délai pour l’obtention d’une nationalité par investissement peut être long.

En effet, aux États-Unis et en Belgique, la nationalité est accordée 5 ans après la délivrance d’un permis de résident permanent. En revanche, Malte accorde la nationalité après une année seulement, mais un investissement minimum d’un million d’euros est requis.

Obtenir une double nationalité par le mariage

Si vous avez une nationalité autre que celle de votre conjoint, vérifiez si le pays de votre conjoint vous accorde la nationalité. Si vous souhaitez obtenir une double nationalité par le mariage, faites une recherche pour vous assurer que les lois du pays de votre conjoint accordent la nationalité par cette voie.

Le Royaume-Uni accorde une nationalité par le mariage. Cependant le demandeur doit avoir 18 ans ou plus, sain d’esprit, ayant un bon caractère et n’ayant aucun antécédent judiciaire grave. Il faut savoir parler la langue anglaise, connaître la culture du Royaume-Uni et avoir reçu une autorisation pour séjourner indéfiniment dans le pays.

Les autres moyens disponibles pour obtenir la double nationalité

Certains pays accordent également la nationalité pour les personnes ayant un visa d’emploi.

En Australie, par exemple, si vous résidez quatre années consécutives dans le pays en ayant un visa de travailleur qualifié en règle, vous serez éligible pour obtenir la citoyenneté australienne. Il est possible également d’acquérir la nationalité par naturalisation, cependant, les conditions d’éligibilité varient d’un pays à l’autre. Il convient alors de vérifier avant de se lancer dans les procédures.

Pour les différents droits de la France, nous vous invitons à consulter notre article : « Comment devenir français ?«